51kzRory6cL

synopsis

Un homme est retrouvé assassiné d'un coup de couteau à la jugulaire dans le parking sous-terrain de l'immeuble où vit sa maitresse. Une rose est enfoncée dans la plaie et du sucre est découvert dans la gorge de la victime... Assez vite, un deuxième puis un troisième cas apparaissent, présentant le même modus operandi.
S'agit-il d'une vengeance familiale, professionnelle ou la signature d 'un tueur en série ?
De l'Afrique au prise avec Ebola, en passant par des magouilles de laboratoires, de manipulations et de guerre des polices, on s'aventure avec délectation dans un enchevêtrement de pistes, formidablement rythmées, et l'on retrouve l'attachant major Yoann Clivel, avec ses zones d'ombre et son passé douloureux qui s'ouvre enfin à ses perceptions extrasensorielles.

 

Mon avis 

Découvert dans Le voile des apparences, j’ai retrouvé avec plaisir le personnage de Yoann Clivel dans les Racines du sang. Cette fois, il doit résoudre une enquête s’avérant difficile sur une série de meurtres ayant un modus operandi très particulier. En effet, les victimes ont dans la gorge un produit sucré et une rose dans l’entaille faite par la lame de l’arme. Une équation complexe qui va mobiliser Yoann  et ses collègues.  

 Si l’enquête est passionnante et très bien menée, ce qui retient également notre attention est le personnage de Yoann Clivel. Au-delà du flic consciencieux qui travaille avec efficacité, Yoann est avant tout un homme qui se cherche. Après avoir résolu l’énigme du meurtre de son père dans le roman précédent, il s’aperçoit à quel point sa vie semble imiter les tares paternelles.  Yoann doit essayer de se libérer de cet héritage pour avancer. J’aime beaucoup  l’approche psychologique de cet auteur, elle donne une vraie consistance à ses personnages. Pour cela, elle aime utiliser un soupçon d’ésotérisme mais -rassurez-vous- cet emploi n’est pas trop important. L’idée étant de confronter Yoann à sa vraie personnalité et de comprendre l’homme qu’il est réellement. Il s’aperçoit alors qu’il a des capacités qu’il ignorait et se découvre sous un jour nouveau.

Sam, jeune autiste, qui est un personnage important du voile des apparences, participe à sa manière  à l’enquête. On connaît tous les capacités hors normes de certains autistes. L’idée est exploitée ici et Sam est sollicité pour reconnaître le visage du présumé tueur. L'auteur veut surtout (je pense) montrer que la société doit changer son regard envers les autistes et les insérer. L’autisme ne serait-il pas  le reflet de notre société et de Yoann ?  Le reflet d’une société qui communique beaucoup mais pas toujours qualitativement et le reflet de Yoann, homme qui a du mal à exprimer ses émotions pour la femme qu’il aime.

Une bonne enquête sur fond de scandale sanitaire, de la psychologie et une dose suffisante de mystère font de ce roman un excellent moment de lecture.

 

Lu en partenariat avec Zonelivre